Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nm Dagaz

10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 00:09

Les ténèbres réclament mon corps ingrat, que faire que dire? Je ne sais pas. J'eus une mission pas très bien menée... en fait en tout point j'ai merdé !

De Cendrillon, je devais prendre la pantoufle de verre, et la rapporter à ce dieu pervers. Une fois dans le conte tel un ninja, j'allais à pas sûrs vers ma proie. Mais là je fus choqué de mon inculture, ne sachant choisir quelle pointure : De fourrure pantoufle de vair, ou double feuilletage pantoufle en verre.

Pantoufle de vair ou en verre... Que faire ? Je ne pouvais ramener au mal qu'un objet, mais le [ver] du conte avait ses dérivés...

Je ne savais pas qui avait créé Cendrillon, mais il y en avait d'écrit au moins deux versions. J'avais choisi celle de vair, Cendrillon serait princesse. Princesse des enfers, j'avais tenu promesse. Je ramenai le trophée au mal tout puissant, j'avais triomphé J'étais un demi-dieu à présent ! Victoire du mal ! Victoire du mal !

Mais au fait le conte a continué à se dérouler normalement, et alors que les ténèbres rageaient, moi, j'arrivais tout bandant.

A peine entré dans l'antre des enfers, je me fis humilier comme un malheureux ver. Mon arrêt de mort était signé, Satan voulait que je sois écorché. Perrault dans ses contes originaux avait pris comme matière le verre clair comme l'eau. Mais moi j'avais choisi, misérable et sans tact, le vair mythoné par Littré et Balzac...

 

®NDM

Partager cet article

Repost 0

commentaires