Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nm Dagaz

10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 00:04

Je n'étais personne pas même un simple je, un vivant insignifiant au sein du grand jeu. Alors que les tu invitaient les vous à venir faire la bringue chez les elles et les ils, moi je restais seul, trop seul à mon goût, en première personne du singulier inutile. Je n'étais rien, je n'existais que pour moi, même les miroirs ne me réflétaient pas. Et soudain elle intervint dans ma vie. Ce doux rêve, ce sujet : cette fille. Mon pronom devint pluriel avec elle d'un accord charnel, passionnel, fusionnel

Je tue elle l'impersonnelle. Ce sujet, ce pronom, mon moi au pluriel. Je tue elle l'impersonnelle. Ce sujet, mon moi au pluriel

Elle que tout le monde aimait, que tout le monde chérissait. Elle cette entité, cette personnalité. Elle m'a choisi d'un geste, d'un regard, Elle a donné à mon moi ses égards. Elle m'a fait naître sous un nouveau jour : réel, concret et empli d'amour. Le je n'étais pas, c'était "tu" c'était "nous", des "on", des "eux", des "leurs", des "ils", des "vous". Nous étions Un pour que je sois : Je suis toi, tu es moi, prémisse de désarroi. Mon Je s'emplit de Nous, se regorgea d'Elle, La vampirisa, au-delà du textuel

Je tue elle l'impersonnelle. Ce sujet, ce pronom, mon moi au pluriel. Je tue elle l'impersonnelle. Ce sujet, mon moi au pluriel

Je tue elle pour enfin être je. Je tue elle, crime passionnel orgueilleux. Je tue elle : je suis, j'existe, je veux. Je tue elle : je suis maître du jeu. Je tue elle, comme un crime passionnel

Plus de pluriel, je suis un, un singulier présent, j'existe enfin. Elle n'est plus mais je vis, Elle n'est plus mais je suis. Mon moi transcendé je grandis je suis désormais maître de ma vie. Elle n'est plus que le souvenir de mon moi meurtri, et le repaire de ma nouvelle existence. Je tue elle pour enfin être je... en apparence

Mon orgueil s'éprend de chair, ce crime passionnel dans ma vie interfère, m'apporte la lumière

 

®NDM

Partager cet article

Repost 0

commentaires