Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nm Dagaz

8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 11:55

Quand la culture est en danger, une seule solution pour la réanimer : l'intensifier. A ce titre après le premier tour des élections, où aucun parti ne se souciait d'elle, et que le principe démocratique risquait de chanceler, l'Assemblée Populaire de Metz a spontanément mené une action forte. Une manifestation, débutée sur la place de la gare et menée symboliquement jusqu'au centre de rétention. Après avoir récolté un minimum de fonds et avec l'appui de bénévoles, l'Assemblée Populaire à donc conduit le flot de citoyens à travers les rues de Metz, juchée sur un camion loué affublé d'une sono de fortune. Afin que la manif ne se termine pas par l'éparpillement de ses manifestants, un concert gratuit à la porte des Allemands avait été préparé. Hélas le trouble a été tout de même semé lorsque de jeunes révoltés ont taggué quelques murs et que la force répressive est intervenue, ne laissant pas l'opportunité d'une quelconque réaction en aspergeant la masse de lacrymo. Le soir venu le concert a pu débuter... Un décor onirique et décalé, baigné dans les lueurs orangées de l'éclairage messin. Un melting-pot de styles a déferlé puisque étaient présent bénévolement Les Seuls, Mel, Stillin, Abdou Day, Hia Bias Gang, etc... Attiré par l'ambiance tranquille qui s'y dégageait, de nombreux passants se joignèrent aux festivités de ce mini-festival de ce jeudi, 25 avril.

Une fois la percée du FN déjoué, la vie repris son cours normal, le temps aussi, bien que chaud pour une fin de printemps. Le thermapolis d'Amnéville connu d'ailleurs quelque longue file d'attente devant son portique menant au paradis salé de la détente. C'est pourquoi au lieu d'y aller un week-end, en ma position favorisée d'étudiant j'y suis allé un lundi soir... Ainsi, j'ai pu évoluer aisément dans l'autre calme du thermapolis. Profitant à ma guise des turbo-masseurs, bains bouillonnants, sauna et autres bains de pieds... C'est dans ces moments que je me dis que les bains publics devraient être réhabilités, un lieu de sérénité où toutes classes sociales disparaît le temps d'une relaxation. Où chaques acteurs de la vie devient (le temps de son « pass thermapolis »), un être humain tout simplement, sous seul couvert de son maillot... Mais les rêves ont une fin. Le mien dura 2 heures.

Sur ma lancée Zen, j'ai entrepris d'aller visiter l'exposition sur 'l'élégance et la nécessite – les costumes en Lorraine' au musée de la cour d'or. Une plongée dans la mode du 18 et 19ème siècle... Agrémenté de costumes d'époques, d'objets, de lithographies, peintures, etc... cette expo, outre son côté envoûtant de par la solennité du lieu à le mérite de m'avoir surpris en de nombreux points : J'ai particulièrement 'bloqué' sur le chat à roulettes ; un jouet d'enfant de la fin du 20ème siècle, sur le fourneur de repasseuses ou encore sur la robe d'apparat « Bord de rivière au printemps », conçue par Victor Prouvé et Frédérique Courteix, fers de lance de l'art nouveau nancéen, vraiment très moderne pour l'époque ! Cette visite grouillait de notes sur le contexte historique. Parmi elles, les précisions sur les robres de mariés ont particulièrement marqué mon esprit : En Lorraine au 18ème siècle, celles-ci étaient rouges ou encore violettes... Que de symbolisme ! Elles se teignirent de noir ensuite, et tandis qu'à la campagne cette tradition perdura jusqu'après la Première Guerre Mondiale, la ville adopta tout de suite la couleur virginale blanche. Enfin, j'ai pu apprendre qu'il existait jadis des métiers comme coisseuse/teilleuse de chanvre, marchand (ambulant) d'horloge de bois, ou coupeur de choucroute !

C'est en sortant du musée que j'ai trouvé des flyers annonçant l'événement tant attendu depuis l'an passé vu son succès florissant, du 2ème festival Metiz'art organisé par les étudiants de L'ENIM. Le plan d'eau transformé, transcendé, en un lieu de fête où se sont ébattus 12 500 personnes au total. En venant dans l'après-midi, on pouvait admirer les skateurs et leurs folles figures, ou encore assister au discours (efficace et concis) de M. Thil soutenant les musiques nouvelles... Le soir venu, les lieux de spectacles occupants une bonne tangente faisaient refléter en une magie féerique leur éclairage sur l'eau... A chaque extrémité, une scène. L'une pour Conscience Tranquille, Skunk, Baobab, Dolly, etc... L'autre pour Blak Bomb A, Lisa Margot, Les Nains Porte Quoi... Entre elles une armada d'activités et de loisirs : Du tir à l'arc, de l'équitation... -Non, je plaisante- L'imposante et stagnante scène techno (DJs Ridoo, Dreadfull, Batman...), peut être la plus prisée en tout cas la plus squattée, un mur pour taggueurs, une scène à tendance Hip-Hop, une autre avec des musiciens traditionnels, doublés de cracheur de feu et de jongleur, et encore des barbecues, des débits de boissons et des nouveautés bien appréciées comme les stands bonbons, gaufres, Thé et vendeurs de pipes et d'encens... Une sorte de mirage si plaisant dans notre ville de Metz... Je suis retourné au plan d'eau depuis. Il n'était plus le même, beau mais si triste, si calme... Des larmes me sont même montées aux yeux lorsque je me suis rendu compte que trônait toujours le mur de tags, témoins du potentiel festif de Metz...

Juin 2002

Ca s'en va... :
- Hommage à Bob Marley le 10 mai aux Trinitaires
- Expo Tendance Urbaine au BSM jusqu'au 12 mai
- Festival musique action au théâtre du saulcy le 14 mai
- Le printemps du jazz à l'Arsenal les 22, 23 & 24 mai
- Dédicace de Scottie au Virgin le 24 mai
- Mission Impro-cible à la Salle Braun: duo d'improvisation les 24 et 25 mai
- Les L5 le 30 mai Galaxie
f- AIDES'tival les 1er et 2 juin au Galaxie

Et ça revient... :
- Mise en place d'une ligne gratuite info-jeunes pour le logement, les loisirs, les formations, les jobs, etc... à l'initiative du conseil général de moselle, de la CAF de moselle, de la ville de Metz et de la DDJS : 0 800 490 335
- L'été du livre 7,8 & 9 juin
- Elie Sémoun le 14 juin à l'Arsenal
- Ciné-Jazz : Buud Yam : Burkina Faso (B.O. Michel Portal) samedi 15 juin au caveau des trinitaires
- Palmade et Laroque à venir au Galaxie: 25 juin
- Exposition de Georges Rousse à la galerie d'exposition Saint-Pierre-aux-Nonnains et la Chapelle des Templiers (Arsenal) du 15 juin au 22 septembre
- Expo de Olga Boldyreff à Faux Mouvement de 15 juin au 6 juillet

Partager cet article

Repost 0

commentaires